Menu

baise coquine

Libertine Anale

Elle avait de qui tenir Elodie : j’avais rencontré sa mère, une vieille échangiste, qui à 60 ans sortait encore dans les clubs libertins pour se faire farcir l’oignon. Elodie, son truc, c’est de se faire remplir tous ses petits orifices humides par des mandrins bien durs et bien rigides. Un soir qu’on rentraient de