Menu

Un doigt dans le Père-Fouettard

Je me permet de poster une photo de mon petit cul

Mon père il disait toujours que j’avais un sacré putain de Père Fouettard !
Mais mon père c’est un pervers qui fait le malin en disant des mots d’argot que personne ne comprends.

Toujours est-il qu’avec  l’éducation que j’ai eu (ma mère avait la drôle d’habitude de mettre dans sa bouche, tout ce qui de près ou de loin ressemble à une bite), je suis une vraie bonne cochonne qui ne pense qu’à une chose : se faire doigter le cul, se le faire lécher avant de se le faire sodomiser.

Rencontre et analité, sans mondanité dans le cul de Melanie : clique-ici

Sodomie de la vierge brune

 

Enregistrer



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.