Menu

Un doigt dans le petit cul – le Père-Fouettard

Je me permet de poster une photo de mon petit cul

Mon petit cul mérite un gros doigt

Mon père il disait toujours que j’avais un sacré putain de petit cul de Père Fouettard !
Mais mon père c’est un pervers qui fait le malin en disant des mots d’argot que personne ne comprends. Mais on comprends vite qu’en fait il passer son temps à causer cul, quand il est pas en train de sauter ma mère. D’ailleurs, elle n’en parlons pas. Quand c’est pas la queue du daron, c’est n’importe laquelle pourvu qu’elle prenne la direction de son derrière, c’est tout ce qui compte pour elle !! C’est clair qu’avec des parents, mon destin était tout tracé. Je m’en suis rendu assez vite, dès l’âge de 14 ans, ou ma carrière de baise a commencé avec un pote de collège à moi. Je lui aide demandé si il pouvait me mettre un doigt dans le trou de mon petit cul. Il a pris soin de le mouiller et c’est rentré tout seul. Il a aimé et moi aussi d’ailleurs. D’ailleurs ça allait pas tarder à ce que ce soit sa queue qu’il me rentre dans le trou. Il l’avait bien mérité quand même !!

D’abord ta langue dans mon petit popotin

Toujours est-il qu’avec  l’éducation que j’ai eu (ma mère avait la drôle d’habitude de mettre dans sa bouche, tout ce qui de près ou de loin ressemble à une bite), je suis une vraie bonne cochonne qui ne pense qu’à une chose : se faire doigter le cul, se le faire lécher avant de se le faire sodomiser. Je vois que je n’ai pas même dit mon nom : moi c’est Christina et j’ai 22 ans

Rencontre et analité, sans mondanité dans le cul de Christina : clique-ici

Ton gros doigt dans mon petit cul

Contacte la pour la baiser maintenant

Crée toi aussi ta fiche et accède aux profils
de toutes les tentatrices les plus chaudes :



Laissez un commentaire (les n° de tel ne sont pas autorisés) :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.